Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville
Consultez tous nos apples d'offres FAQ - Trouvez la réponse à vos questions Yervill'eau - Téléchargez nos publications Nos publications - Téléchargez nos publications La qualité de l'eau - Un produit extrêmement contrôlé

La station d’épuration de Motteville-Flamanville

Cette station d’épuration, construite en 1979, était vétuste et ne peut pouvait traiter correctement les eaux usées qu’elle recevait.

En effet, les effluents d’environ 720 habitants des communes de Motteville et de Flamanville s’y déversaient tandis que la capacité de l’ouvrage n’est que de 600 équivalents habitants.

C’est la raison pour laquelle le Syndicat a engagé depuis 2005 des études préliminaires à la réhabilitation de ce site de traitement pour y reconstruire une nouvelle station d’épuration dont sa capacité épuratoire est agrandie à 1300 EH.

A l’image de la nouvelle station d’épuration de Yerville-Bourdainville, la station d’épuration comprend toutes les étapes classiques d’un traitement par boues activées :

1. les prétraitements : retenue des déchets grossiers, des sables et des graisses.

2. le bassin biologique : les bactéries se développent en consommant la pollution contenue dans les eaux usées. Au terme de leur cycle de vie, elles forment des boues.

3. le clarificateur : sert à séparer, par décantation, l’eau traitée des boues.

4. les lits de roseaux : les boues extraites du clarificateur sont épandues dans ces lits. Les roseaux assèchent les boues et favorisent leur minéralisation. Ces boues seront valorisées en épandage agricole.

La nouvelle station d’épuration de Motteville-Flamanville est opérationnelle depuis juin 2010. Depuis, elle donne entière satisfaction, affichant des performances épuratoires très satisfaisants, de l’ordre de 99%. L’extension de sa capacité a permis notamment de raccorder des nouvelles habitations à Flamanville.

Le coût global de cette opération a été de 1 200 000 € financés par l’Agence de l’Eau et le Conseil Général.

 

La station d’épuration, vue des roseaux

Le bassin d’aération avec les roseaux derrière

Le clarificateur