Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville
Consultez tous nos apples d'offres FAQ - Trouvez la réponse à vos questions Yervill'eau - Téléchargez nos publications Nos publications - Téléchargez nos publications La qualité de l'eau - Un produit extrêmement contrôlé

La qualité de l’eau distribuée

L’eau potable est encadrée par des normes drastiques et subit plus de 310 000 contrôles officiels par an sur le territoire national. Ainsi, c’est le produit alimentaire le plus contrôlé.

La qualité de l’eau potable est soumise à deux types de contrôles :

 

- Un contrôle officiel

Ce contrôle relève de la compétence de l’Agence Régionale de la Santé. C’est un contrôle réglementaire qui porte sur l’ensemble du système de distribution : points de captage, stations de traitement, réservoirs et réseaux de distribution.

Les échantillons d’eau sont prélevés aux différents points de contrôle, et analysés par des laboratoires agréés par le ministère chargé de la Santé. La nature et la fréquence de ces analyses sont fixées par arrêté préfectoral. Elles dépendent notamment de la taille de la collectivité desservie : plus celle-ci est grande, plus les contrôles sont fréquents.

Les résultats de ces analyses sont rendus publics par affichage dans les mairies et sont disponibles au SIAEPA. Ils peuvent aussi être consultés sur le site internet de l’ARS :

http://www.sante.gouv.fr/resultats-du-controle-sanitaire-de-la-qualite-de-l-eau-potable.html

Depuis 2001 pour toutes les communes, l’ARS rédige une synthèse, jointe à la facture d’eau, sur la qualité des eaux distribuées l’année précédente.

 

- Un autocontrôle

Le Syndicat d’Eau et d’Assainissement de la Région d’Yerville effectue des analyses régulières d’autocontrôle de la qualité des eaux à différents niveaux de la production d’eau potable (eaux brutes, eaux traitées et eaux distribuées). Ces analyses servent à vérifier le respect des limites de qualité imposées ou conseillées par la réglementation. Elles permettent aussi une certaine réactivité afin de gérer au mieux l’efficacité du traitement et la qualité des eaux distribuées.