Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville Syndicat d'eau Yerville
Consultez tous nos apples d'offres FAQ - Trouvez la réponse à vos questions Yervill'eau - Téléchargez nos publications Nos publications - Téléchargez nos publications La qualité de l'eau - Un produit extrêmement contrôlé

Éléments constitutifs de votre installation d’ANC

Voici un schéma qui regroupe tous les éléments d’un système d’assainissement non collectif :

Légende  1 : Ventilations   2 : Regard d’accès de la fosse toutes eaux (FTE)   3 : Regard d’accès préfiltre (dans la FTE)   4 : Regard de répartition   5 : Regard de bouclage

 

Les canalisations et les regards de collecte

Les canalisations permettent de collecter toutes les eaux usées qui sont produites à différents endroits de votre maison.

Les regards de collecte (ou té de collecte) sont des points d’interventions en cas de colmatage ou d’accumulation de matière. Ils ne sont pas obligatoires mais fortement conseillés.

Les prétraitements

 

La fosse toutes eaux (FTE) est une cuve étanche destinée à décanter les matières les plus lourdes. Elle liquéfie, grâce aux bactéries présentes, la pollution avant traitement. L’eau en sortie de fosse contient encore 70% de pollution organique.

 

Le préfiltre, souvent incorporé à la FTE, joue le rôle de fusible. Il emprisonne les particules solides qui n’ont pas eu le temps de décanter au fond de la fosse. Les matériaux filtrants du préfiltre peuvent être différents selon le préfiltre (pouzzolane, matériaux plastiques).

 

Le bac à graisse (facultatif) est placé en amont de la FTE. Il reçoit les eaux dites ménagères (autres que les eaux des WC). Son rôle est de retenir les matières flottantes.

 

La ventilation

 

La double ventilation de la FTE est indispensable pour garantir son bon fonctionnement et pour éviter les nuisances. Elle assure l’évacuation des gaz de fermentation (issus de la fosse) afin d’éviter les problèmes d’odeurs et de corrosion.

Elle est constituée d’une entrée et d’une sortie d’air, par une canalisation de 100 mm de diamètre.

- L’entrée d’air est assurée par la canalisation de chute des eaux usées (ventilation primaire (1)) ;

La ventilation secondaire (2) est surmontée d’un extracteur, situé au-dessus des locaux habités, statique ou éolien qui permet de renouveler l’air vicié de la FTE.

La filière de traitement

 

Il existe plusieurs dispositifs de traitement qui utilisent, en fonction de la perméabilité du sol et de la place disponible, soit :

  • Le sol en place si les conditions le permettent (perméabilité, pente…) ;
  • Un sol reconstitué (sable ou autre).

Les effluents traités sont généralement dispersés dans le sous-sol au niveau du lit d’infiltration (filière non drainée).

Cette technique est la plus satisfaisante pour deux raisons :

  • elle permet d’utiliser au mieux la capacité auto-épuratrice du sol ;
  • elle évite tout rejet de surface.

L’infiltration dans le sol des eaux permet, dans un premier temps de réaliser une épuration naturelle par l’intermédiaire de bactéries présentes naturellement dans le sol.

Dans le cas où les eaux traitées ne peuvent pas être évacuées dans le sol (imperméabilité), une filière dite drainée est mise en place. Les eaux sont rejetées en surface ou en profondeur vers une couche perméable.

Le système de traitement est caractérisé par deux accès : le regard de répartition et le regard de bouclage

Entre ces deux regards, des tuyaux d’épandage permettent le traitement et l’infiltration des eaux dans le sol.

Vous trouverez les différentes filières de traitements existantes en cliquant sur le lien ci-après : les filières de traitement

 

 Autre élément : le poste de relevage

 

Certains systèmes d’ANC sont équipés de poste de relevage. Cet élément permet de relever les eaux pour les emmener dans la fosse, dans la filière de traitement ou en surface pour les filières drainées.

Le poste de relevage est un système électromécanique constitué d’une cuve étanche, de flotteurs et d’une pompe.

Deux flotteurs sont présents dans cette cuve. Le premier permet d’actionner automatiquement la pompe quand l’eau arrive à un niveau défini. Le deuxième est une sécurité, utile dans le cas où le premier flotteur ne remplit pas son rôle.